0
0,00  0 produits

Il n'y a aucun produit dans le panier.

Vers la boutique

§ 1 Objet des CGV - Domaine d'application - Généralités

(1) Les présentes conditions générales de vente (CGV) s'appliquent à tous les contrats conclus entre la vendeuse et ses clients par le biais de la boutique en ligne de la vendeuse.
(2) La vendeuse exploite une boutique purement B2B. Cela signifie que les contrats de vente ne sont conclus qu'avec des clients et que, par conséquent, seuls sont invités à utiliser la boutique et à soumettre des offres ou à recevoir des offres de la vendeuse les clients qui se présentent à la vendeuse en tant qu'entrepreneurs. Les consommateurs sont exclus de l'utilisation de la boutique.
(3) Un entrepreneur au sens des présentes CGV est une personne physique ou morale ou une société de personnes ayant la capacité juridique qui, lors de la conclusion d'un acte juridique, agit dans l'exercice de son activité professionnelle commerciale ou indépendante. Le consommateur est toute personne physique qui conclut ou souhaite conclure un acte juridique à des fins qui, pour l'essentiel, ne peuvent être imputées ni à son activité commerciale ni à son activité professionnelle indépendante.
(4) Les présentes CGV s'appliquent également à toutes les livraisons, prestations ou offres futures au client, même si elles ne font pas l'objet d'un nouvel accord séparé.
(5) L'intégration d'éventuelles conditions propres du client est expressément rejetée. Les parties peuvent convenir individuellement de dispositions différentes. Les conditions de vente du client ou de tiers ne sont pas applicables, même si le vendeur ne s'oppose pas séparément à leur validité dans un cas particulier. Même si la vendeuse se réfère à un courrier contenant ou renvoyant aux conditions générales de vente du client ou d'un tiers, cela ne signifie pas qu'elle accepte l'application de ces conditions générales de vente.
(6) La vente, la revente et la disposition des livraisons et des prestations ainsi que de toute technologie ou documentation y afférente peuvent être soumises à la législation allemande, européenne et américaine sur le contrôle des exportations et, le cas échéant, à la législation sur le contrôle des exportations d'autres pays. La revente dans des pays sous embargo, à des personnes interdites ou à des personnes qui utilisent ou peuvent utiliser les livraisons et prestations à des fins militaires, pour des armes ABC ou pour la technique nucléaire, est soumise à autorisation. Par sa commande, le client déclare être en conformité avec de telles lois et ordonnances et que les livraisons et prestations ne sont pas livrées directement ou indirectement dans des pays qui interdisent ou limitent l'importation de ces livraisons et prestations (en particulier des marchandises). Le client déclare avoir obtenu toutes les autorisations nécessaires à l'exportation et à l'importation.

§ 2 Offre, conclusion et objet du contrat

(1) Les descriptions d'articles visibles dans la boutique en ligne du vendeur ne constituent pas des offres fermes de la part du vendeur en vue de la conclusion de contrats de vente, elles ne servent dans un premier temps qu'à inviter un client à soumettre une offre ferme.
(2) L'offre ferme peut alors être soumise par le client via le formulaire de commande en ligne disponible dans la boutique en ligne. Pour ce faire, le client place les marchandises sélectionnées dans le panier numérique et suit le processus de commande prédéfini ; il conclut ce dernier en cliquant sur le bouton qui clôt le processus de commande et transmet par ce clic son offre d'achat juridiquement contraignante au vendeur, en ce qui concerne les produits contenus dans le panier.
(3) Le vendeur a ensuite la possibilité d'accepter l'offre pendant cinq jours ouvrables. Il peut le faire en
  • envoie au client une confirmation de commande écrite ou une confirmation de commande sous forme de texte (fax ou e-mail), la réception de la confirmation de commande par le client étant dans ce cas déterminante pour la validité ou
  • envoie/transmet la marchandise commandée au client, la réception de la marchandise par le client ou l'acceptation de la marchandise par le client étant à cet égard déterminante pour la validité ou
  • une demande de paiement est transmise au client.
Si plusieurs des alternatives susmentionnées s'appliquent, le contrat est conclu au moment où la première alternative est remplie. Le délai d'acceptation pour le vendeur court à partir du jour suivant l'envoi de l'offre par le client ; il prend fin à l'expiration du cinquième jour ouvrable suivant l'envoi de l'offre du client. En l'absence d'acceptation dans les délais, le client n'est plus lié par son offre et l'acceptation tardive est considérée comme une nouvelle offre au client, que celui-ci peut à son tour accepter dans les cinq jours ouvrables à compter de sa réception, par
  • envoie une déclaration d'acceptation au moins sous forme de texte au vendeur (la réception par le vendeur fait foi), ou
  • payé le prix d'achat.
Si plusieurs des alternatives susmentionnées s'appliquent, le contrat est conclu au moment où la première alternative est remplie.
(4) Si le client choisit comme mode de paiement l'un des modes de paiement proposés par PayPal, le processus de paiement est effectué par le prestataire de services de paiement PayPal (Europe) S.à r.l. et Cie, S.C.A., 22-24 Boulevard Royal, L-2449 Luxembourg (ci-après : "PayPal").
Les conditions d'utilisation de PayPal, visibles sur https://www.paypal.com/de/webapps/mpp/ua/useragreement-full, s'appliquent alors , dans la mesure où le client possède lui-même un compte PayPal. Si le client n'a pas de compte PayPal, les conditions de paiement sans compte PayPal, visibles sur https://www.paypal.com/de/webapps/mpp/ua/privacywax-full, s'appliquent.
(5) Si le client choisit comme mode de paiement l'un des modes de paiement proposés par PayPal, la vendeuse déclare d'ores et déjà - en dérogation aux dispositions ci-dessus - que l'offre d'achat du client est acceptée au moment où le client clique sur le bouton qui clôt le processus de commande.
(6) Lors de la conclusion d'un contrat via le formulaire de commande en ligne, le texte du contrat est enregistré après la conclusion du contrat et transmis une seule fois au client sous forme de texte (par ex. e-mail, fax ou lettre) après l'envoi de la commande. Le vendeur ne met pas le texte du contrat à disposition au-delà de ce cadre. Ce n'est que si le client crée un compte client dans la boutique en ligne lors de la commande qu'il peut consulter ses achats par la suite, jusqu'à ce que les contrats aient été exécutés. Pour ce faire, le client a besoin de ses données d'accès au compte protégé par un mot de passe.
(7) Le client peut détecter d'éventuelles erreurs de saisie en lisant attentivement les informations affichées à l'écran avant la passation obligatoire de la commande via le bouton final du formulaire de commande en ligne. La fonction d'agrandissement du navigateur peut servir de moyen technique au client pour détecter d'éventuelles erreurs de saisie. Les erreurs de saisie peuvent être éliminées ou les données peuvent être adaptées jusqu'à ce que le client ait cliqué sur le bouton qui clôt le processus de commande ; cela peut se faire à l'aide des fonctions habituelles du clavier et de la souris.
(8) Le traitement des commandes et la prise de contact s'effectuent en règle générale par e-mail ou par le biais de fonctions automatisées de la boutique en ligne. Le client doit donc vérifier soigneusement les données qu'il a saisies et s'assurer qu'elles correspondent toutes à la vérité et que l'adresse e-mail qu'il a indiquée pour le traitement de la commande n'est pas erronée et qu'il peut effectivement recevoir les e-mails envoyés par la vendeuse à cette adresse. Le client doit également configurer les filtres SPAM utilisés de manière à ce que tous les e-mails envoyés par le vendeur ou par des tiers mandatés par le vendeur - concernant le traitement de la commande - puissent être délivrés.
(9) Les indications du vendeur concernant la chose vendue (p. ex. poids, dimensions, valeurs d'usage, capacité de charge, tolérances et données techniques) ainsi que les représentations de celle-ci (p. ex. dessins et illustrations, en particulier dans la description de l'article dans la boutique en ligne) ne sont déterminantes qu'approximativement, dans la mesure où l'utilisation aux fins prévues par le contrat ne suppose pas une correspondance exacte. Ils ne sont pas des caractéristiques de qualité garanties, mais des descriptions ou des identifications de la livraison ou de la prestation. Les divergences usuelles dans le commerce et les divergences résultant de prescriptions légales ou représentant des améliorations techniques, ainsi que le remplacement de composants par des pièces équivalentes sont autorisés dans la mesure où ils n'entravent pas l'utilisation aux fins prévues par le contrat.

§ 3 Prix, conditions de paiement, compensation

(1) Sauf indication contraire dans la boutique en ligne, en particulier dans la description de l'article, les prix s'entendent toujours hors TVA (prix nets) et hors frais de livraison et d'expédition ; ces derniers sont indiqués séparément dans la description de l'article concerné.
(2) S'il est convenu d'envoyer la marchandise dans un pays situé en dehors de l'Union européenne, des frais supplémentaires peuvent être occasionnés dans certains cas. Ceux-ci relèvent de la responsabilité du client et ne peuvent être ni représentés ni supportés par le vendeur. Ces frais peuvent être par exemple : les frais de transfert d'argent par les instituts de crédit (par ex. frais de virement, frais de change), les taxes d'importation ou les impôts (par ex. droits de douane). Des frais de transfert de fonds peuvent également être occasionnés lorsque la marchandise n'est certes pas livrée dans un pays hors de l'UE, mais que le client effectue le paiement depuis un pays hors de l'Union européenne.
(3) Le(s) mode(s) de paiement est/sont communiqué(s) au client dans la boutique en ligne.
(4) Si le client choisit un mode de paiement proposé par le service de paiement "PayPal", le traitement du paiement est effectué par PayPal. PayPal est autorisé à recourir à des prestataires de services de paiement tiers.
(5) La compensation avec des contre-prétentions du client ou la rétention de paiements en raison de telles prétentions n'est autorisée que dans la mesure où les contre-prétentions sont incontestées ou constatées judiciairement par décision ayant acquis force de chose jugée ou résultent de la même commande que celle sous laquelle la livraison concernée a été effectuée.
(6) Le vendeur est en droit de n'exécuter ou de ne fournir les livraisons ou prestations encore en suspens que contre un paiement anticipé ou une garantie si, après la conclusion du contrat, il a connaissance de circonstances susceptibles de réduire considérablement la solvabilité du client et qui mettent en péril le paiement par le client des créances ouvertes du vendeur découlant de la relation contractuelle concernée (y compris d'autres commandes individuelles auxquelles s'applique éventuellement le même contrat-cadre).

§ 4 Livraison et délai de livraison

(1) Les livraisons sont effectuées départ usine ou départ entrepôt du vendeur.
(2) Les délais et dates de livraison et de prestation annoncés par le vendeur ne sont toujours qu'approximatifs, à moins qu'un délai ou une date fixe n'ait été expressément promis ou convenu. S'il a été convenu d'une expédition, les délais et dates de livraison se réfèrent au moment de la remise à l'expéditeur, au transporteur ou à un tiers chargé du transport.
(3) La vendeuse peut - sans préjudice de ses droits découlant du retard du client - exiger du client une prolongation des délais de livraison et de prestation ou un report des dates de livraison et de prestation pour la période pendant laquelle le client ne remplit pas ses obligations contractuelles envers la vendeuse.
(4) Le vendeur n'est pas responsable de l'impossibilité de livraison ou des retards de livraison dans la mesure où ceux-ci sont dus à un cas de force majeure ou à d'autres événements non prévisibles au moment de la conclusion du contrat (par ex. perturbations de toutes sortes dans l'entreprise, difficultés d'approvisionnement en matériaux ou en énergie, retards de transport, grèves, lock-out légaux, manque de main-d'œuvre, d'énergie ou de matières premières, difficultés à obtenir les autorisations administratives nécessaires, mesures administratives, absence de livraison, livraison incorrecte ou tardive par les fournisseurs ou encore en cas de perturbations de l'entreprise elle-même, de la production et/ou de la chaîne de livraison suite à une pandémie), dont le vendeur n'est pas responsable. Dans la mesure où de tels événements rendent la livraison ou la prestation du vendeur considérablement plus difficile ou impossible et que l'empêchement n'est pas seulement temporaire, le vendeur est en droit de résilier le contrat. En cas d'obstacles de durée temporaire, les délais de livraison ou de prestation sont prolongés ou les dates de livraison ou de prestation sont reportées de la durée de l'empêchement, plus un délai de démarrage raisonnable. Dans la mesure où l'on ne peut raisonnablement exiger du client qu'il accepte la livraison ou la prestation en raison du retard, il peut résilier le contrat par une déclaration écrite immédiate adressée au vendeur.
(5) Le vendeur n'est autorisé à effectuer des livraisons partielles que si

a) la livraison partielle est utilisable par le client dans le cadre de l'objectif contractuel,
b) la livraison du reste de la marchandise commandée est assurée et
c) le client ne subit pas de ce fait un surcroît de travail ou des frais supplémentaires importants (à moins que le vendeur ne se déclare prêt à prendre en charge ces frais).

(6) Si le vendeur est en retard dans une livraison ou une prestation ou si une livraison ou une prestation lui est impossible, quelle qu'en soit la raison, la responsabilité du vendeur est limitée aux dommages et intérêts conformément à l'article 8 des présentes CGV.

§ 5 Lieu d'exécution, expédition, emballage, transfert des risques, réception

(1) Le lieu d'exécution pour toutes les obligations découlant de la relation contractuelle est le siège du vendeur, sauf disposition contraire.
(2) Le mode d'expédition et l'emballage sont laissés à l'appréciation du vendeur, conformément à ses obligations.
(3) Sauf accord contraire, la livraison des marchandises s'effectue par voie d'expédition à l'adresse de livraison indiquée par le client dans le cadre de sa commande.
(4) Le risque est transféré au client au plus tard au moment de la remise de l'objet de la livraison (le début du chargement étant déterminant) à l'expéditeur, au transporteur ou à tout autre tiers désigné pour effectuer l'expédition. Ceci s'applique également en cas de livraisons partielles ou si la vendeuse a pris en charge d'autres prestations (par exemple l'expédition ou l'installation). Si l'expédition ou la remise est retardée en raison d'une circonstance dont la cause est imputable au client, le risque est transféré au client à partir du jour où l'objet de la livraison est prêt à être expédié et que le vendeur en a informé le client.
(5) Les frais de stockage après le transfert des risques sont à la charge du client. En cas de stockage par le vendeur, les frais de stockage s'élèvent à 0,25 % du montant de la facture des objets de livraison à stocker par semaine écoulée. Les parties se réservent le droit de faire valoir et de prouver des frais d'entreposage supérieurs/supérieurs ou inférieurs.
(6) L'envoi n'est assuré par le vendeur contre le vol, le bris, les dommages dus au transport, au feu et à l'eau ou contre d'autres risques assurables qu'à la demande expresse du client et aux frais de celui-ci.
(7) Si, exceptionnellement, une réception doit avoir lieu, la chose vendue est considérée comme acceptée lorsque

a) la livraison et, dans la mesure où le vendeur est également redevable de l'installation, l'installation sont terminées,
b) le vendeur en a informé le client en faisant référence à la fiction de réception selon le présent § 5 (7) et lui a demandé de procéder à la réception,
c) quatorze jours se sont écoulés depuis la livraison ou que le client a commencé à utiliser la chose vendue (par ex.par exemple, a commencé à utiliser/faire fonctionner la chose) et que, dans ce cas, sept (7) jours se sont écoulés depuis la livraison ou l'installation et
d) que le client a omis de procéder à la réception pendant cette période pour une raison autre qu'un défaut signalé au vendeur et rendant impossible ou entravant considérablement l'utilisation de la chose vendue.

§ 6 Responsabilité pour les défauts (garantie)

(1) Le délai de garantie est d'un an à compter du transfert des risques. Ce délai ne s'applique pas aux droits à dommages et intérêts du client résultant d'une atteinte à la vie, à l'intégrité physique ou à la santé ou d'un manquement intentionnel ou par négligence grave aux obligations de la vendeuse ou de ses auxiliaires d'exécution, qui se prescrivent respectivement selon les dispositions légales.
(2) Les objets livrés doivent être examinés avec soin immédiatement après leur livraison chez le client ou le tiers désigné par celui-ci. Ils sont considérés comme acceptés par l'acheteur en ce qui concerne les vices apparents ou d'autres vices qui auraient pu être détectés lors d'un examen immédiat et minutieux, si le vendeur n'a pas reçu de réclamation écrite dans les cinq (5) jours ouvrables (les jours ouvrables sont tous les jours du lundi au vendredi, à l'exception des jours fériés légaux au siège du vendeur) après la livraison. En ce qui concerne les autres défauts, les objets livrés sont considérés comme acceptés par le client si la réclamation n'est pas parvenue au vendeur dans un délai de cinq (5) jours ouvrables à compter du moment où le défaut est apparu ; si le défaut était déjà apparent à une date antérieure dans le cadre d'une utilisation normale, c'est toutefois cette date antérieure qui est déterminante pour le début du délai de réclamation. Sur demande du vendeur, l'objet de la livraison faisant l'objet d'une réclamation doit être renvoyé au vendeur franco de port. En cas de réclamation justifiée, le vendeur rembourse les frais d'expédition les plus avantageux pour le retour ; ceci ne s'applique pas si les frais sont plus élevés parce que l'objet de la livraison se trouve à un autre endroit que le lieu d'utilisation prévu.
(3) En cas de défauts matériels des objets livrés, le vendeur est d'abord tenu et autorisé, selon son choix à faire dans un délai raisonnable, à procéder à la réparation ou au remplacement de la marchandise. En cas d'échec, c'est-à-dire d'impossibilité, d'inacceptabilité, de refus ou de retard déraisonnable de la réparation ou de la livraison de remplacement, le client peut résilier le contrat ou réduire le prix d'achat de manière appropriée.
(4) Si un défaut est dû à la faute de la vendeuse, le client peut également demander des dommages et intérêts, le cas échéant, dans les conditions définies au § 8.
(5) En cas de défauts de composants d'autres fabricants auxquels le vendeur ne peut pas remédier pour des raisons de licence ou de fait, le vendeur fera valoir ses droits de garantie contre les fabricants et fournisseurs pour le compte du client ou les cédera au client, à son choix. Dans le cas de tels défauts, les droits de garantie à l'encontre du vendeur n'existent, dans les autres conditions et conformément aux présentes conditions générales de livraison, que si la mise en œuvre judiciaire des droits susmentionnés à l'encontre du fabricant et du fournisseur a été infructueuse ou est vouée à l'échec, par exemple en raison d'une insolvabilité. Pendant la durée du litige, la prescription des droits de garantie du client envers le vendeur est suspendue.
(6) La garantie n'est pas applicable si le client modifie ou fait modifier par un tiers l'objet de la livraison sans l'accord du vendeur et si l'élimination des défauts s'en trouve rendue impossible ou excessivement difficile. Dans tous les cas, le client doit supporter les frais supplémentaires d'élimination des défauts occasionnés par la modification.
(7) Une livraison d'objets d'occasion convenue au cas par cas avec le client s'effectue à l'exclusion de toute garantie pour les défauts matériels.
(8) Les délais de prescription légaux pour le droit de recours selon l'article 445b du Code civil allemand (BGB) ne sont pas affectés par les limitations et réductions susmentionnées.
(9) Sauf disposition contraire ci-dessus ou dans les présentes CGV, la garantie des vices est régie par les dispositions légales.

§ 7 Droits de protection, propriété intellectuelle

(1) Le vendeur garantit, conformément au présent article 7, que l'objet de la livraison est exempt de droits de propriété industrielle ou de droits d'auteur de tiers. Chaque partie contractante informera immédiatement par écrit l'autre partie contractante si des prétentions pour violation de tels droits sont formulées à son encontre.
(2) Dans le cas où l'objet de la livraison porte atteinte à un droit de propriété industrielle ou à un droit d'auteur d'un tiers, la vendeuse modifiera ou remplacera, à son choix et à ses frais, l'objet de la livraison de manière à ce qu'il n'y ait plus d'atteinte aux droits de tiers, mais que l'objet de la livraison continue à remplir les fonctions convenues par contrat, ou procurera au client le droit d'utilisation en concluant un contrat de licence avec le tiers. Si le vendeur n'y parvient pas dans un délai raisonnable, le client est en droit de résilier le contrat ou de réduire le prix d'achat de manière appropriée. Les éventuelles demandes de dommages et intérêts du client sont soumises aux restrictions du § 8 des présentes CGV.
(3) En cas de violation de droits par des produits d'autres fabricants livrés par le vendeur, le vendeur fera valoir ses droits contre les fabricants et les fournisseurs pour le compte du client ou les cédera au client, selon son choix. Dans ces cas, les droits à l'encontre du vendeur ne sont valables, conformément au présent article 7, que si la mise en œuvre judiciaire des droits susmentionnés à l'encontre des fabricants et des fournisseurs a échoué ou est vouée à l'échec, par exemple en raison d'une insolvabilité.
(4) La vendeuse se réserve la propriété ainsi que les droits d'auteur de toutes les offres et devis qu'elle a remis ainsi que des dessins, illustrations, calculs, prospectus, catalogues, modèles, outils et autres documents et moyens auxiliaires mis à la disposition du client. Le client n'est pas autorisé à rendre ces objets accessibles à des tiers, que ce soit en tant que tels ou en termes de contenu, à les communiquer, à les utiliser lui-même ou par l'intermédiaire de tiers, à les rendre accessibles au public, à les reproduire ou à les utiliser d'une autre manière à des fins autres que la préparation et l'exécution du contrat, sans l'accord exprès de la venderesse. Il doit, à la demande de la vendeuse, lui restituer ces objets dans leur intégralité et détruire les éventuelles copies qu'il en a faites s'il n'en a plus besoin dans le cadre de la marche normale des affaires ou si les négociations n'aboutissent pas à la conclusion d'un contrat ; en tout cas dans la mesure où aucune obligation légale de conservation ne s'y oppose. L'enregistrement de données mises à disposition par voie électronique à des fins de sauvegarde usuelle des données fait exception à cette règle.

§ 8 Responsabilité en matière de dommages et intérêts pour faute

(1) La responsabilité du vendeur en matière de dommages et intérêts, quel qu'en soit le fondement juridique, notamment en cas d'impossibilité, de retard, de livraison défectueuse ou erronée, de violation du contrat, de violation des obligations lors des négociations contractuelles et d'acte illicite, est limitée conformément au présent article 8, dans la mesure où une faute est à chaque fois requise.
(2) Le vendeur n'est pas responsable en cas de négligence simple de ses organes, représentants légaux, employés ou autres auxiliaires d'exécution, dans la mesure où il ne s'agit pas d'une violation d'obligations essentielles du contrat. Sont essentielles au contrat l'obligation de livrer et d'installer l'objet de la livraison dans les délais impartis, l'absence de vices juridiques ainsi que de vices matériels qui entravent son fonctionnement ou son aptitude à l'utilisation de manière plus que négligeable, ainsi que les obligations de conseil, de protection et de garde qui doivent permettre au client d'utiliser l'objet de la livraison conformément au contrat ou qui visent à protéger la vie ou l'intégrité corporelle du personnel du client ou à protéger ses biens contre des dommages importants.
(3) Dans la mesure où la responsabilité du vendeur est engagée conformément à l'article 8 (2), cette responsabilité est limitée aux dommages que le vendeur a prévus lors de la conclusion du contrat comme conséquence possible d'une violation du contrat ou qu'il aurait dû prévoir en faisant preuve de la diligence usuelle dans le commerce. Les dommages indirects et les dommages consécutifs qui sont la conséquence de défauts de l'objet de la livraison ne sont en outre indemnisables que dans la mesure où de tels dommages sont typiquement prévisibles dans le cadre d'une utilisation conforme de l'objet de la livraison.
(4) Les exclusions et limitations de responsabilité susmentionnées s'appliquent dans la même mesure en faveur des organes, représentants légaux, employés et autres auxiliaires d'exécution de la vendeuse.
(5) Dans la mesure où le vendeur fournit des informations techniques ou agit en tant que conseiller et que ces informations ou conseils ne font pas partie de l'étendue des prestations dues par lui et convenues par contrat, cela se fait à titre gratuit et à l'exclusion de toute responsabilité.
(6) Les restrictions du présent article 8 ne s'appliquent pas à la responsabilité du vendeur en raison d'un comportement intentionnel, de caractéristiques de qualité garanties, d'une atteinte à la vie, à l'intégrité physique ou à la santé ou en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits.

§ 9 Réserve de propriété

(1) La marchandise livrée par le vendeur au client reste la propriété du vendeur jusqu'au paiement intégral de toutes les créances garanties. La marchandise, ainsi que la marchandise couverte par la réserve de propriété qui la remplace conformément aux dispositions suivantes, est appelée ci-après "marchandise sous réserve de propriété".
(2) Le client conserve gratuitement la marchandise sous réserve de propriété pour le compte du vendeur.
(3) Le client est autorisé à transformer et à vendre la marchandise sous réserve de propriété dans le cadre de ses activités commerciales régulières jusqu'à la survenance du cas de réalisation (paragraphe 8). Les mises en gage et les cessions à titre de garantie ne sont pas autorisées.
(4) Si la marchandise sous réserve de propriété est transformée par le client, il est convenu que la transformation est effectuée au nom et pour le compte du vendeur et que le vendeur acquiert directement la propriété ou - si la transformation est effectuée à partir de matériaux appartenant à plusieurs propriétaires ou si la valeur de la chose transformée est supérieure à la valeur de la marchandise sous réserve de propriété - la copropriété (propriété fractionnée) de la chose nouvellement créée dans le rapport entre la valeur de la marchandise sous réserve de propriété et la valeur de la chose nouvellement créée. Au cas où une telle acquisition de propriété n'aurait pas lieu chez le vendeur, le client transfère d'ores et déjà sa future propriété ou - dans la proportion susmentionnée - copropriété de l'objet nouvellement créé au vendeur à titre de garantie. Si la marchandise sous réserve de propriété est combinée ou mélangée de manière indissociable avec d'autres objets pour former un objet homogène et si l'un des autres objets doit être considéré comme l'objet principal, le client cède au vendeur, dans la mesure où l'objet principal lui appartient, la copropriété de l'objet homogène au prorata dans les proportions mentionnées à la phrase 1.
(5) En cas de revente de la marchandise sous réserve de propriété, le client cède d'ores et déjà à la venderesse, à titre de garantie, la créance qui en résulte à l'encontre de l'acquéreur - en cas de copropriété de la venderesse sur la marchandise sous réserve de propriété, au prorata de la part de copropriété -. Il en va de même pour les autres créances qui remplacent la marchandise sous réserve de propriété ou qui naissent d'une autre manière en ce qui concerne la marchandise sous réserve de propriété, comme par exemple les droits d'assurance ou les droits résultant d'un acte illicite en cas de perte ou de destruction. La vendeuse autorise le client, à titre révocable, à recouvrer en son nom propre les créances cédées à la vendeuse. La vendeuse ne peut révoquer cette autorisation de prélèvement qu'en cas de réalisation (paragraphe 8).
(6) Si des tiers accèdent à la marchandise sous réserve de propriété, notamment par le biais d'une saisie, le client leur signalera immédiatement la propriété du vendeur et en informera le vendeur afin de lui permettre de faire valoir ses droits de propriété. Si le tiers n'est pas en mesure de rembourser au vendeur les frais judiciaires ou extrajudiciaires occasionnés dans ce contexte, le client en est responsable vis-à-vis du vendeur.
(7) Le vendeur libérera la marchandise sous réserve de propriété ainsi que les objets ou créances qui la remplacent, dans la mesure où leur valeur dépasse de plus de 50 % le montant des créances garanties. Le choix des objets à débloquer en conséquence appartient au vendeur.
(8) Si la vendeuse se retire du contrat en cas de comportement du client contraire au contrat - en particulier en cas de retard de paiement - (cas de réalisation), elle est en droit d'exiger la restitution de la marchandise sous réserve de propriété.

§ 10 Droit applicable et juridiction compétente en cas de litige et langue du contrat/traductions

(1) Si le client est un commerçant, une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public, ou s'il n'a pas de tribunal général compétent en République fédérale d'Allemagne, le tribunal compétent pour tous les litiges éventuels résultant de la relation commerciale entre la vendeuse et le client est, au choix de la vendeuse, Sarrebruck ou le siège du client. Dans ces cas, le tribunal de Sarrebruck est seul compétent pour statuer sur les plaintes déposées contre le vendeur. Les dispositions légales contraignantes relatives aux juridictions exclusives ne sont pas affectées par cette disposition.
(2) Les relations entre la vendeuse et le client sont exclusivement soumises au droit de la République fédérale d'Allemagne. La Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises du 11.04.1980 (CISG) ne s'applique pas.
(3) Seule la langue allemande est disponible pour la conclusion du contrat.
(4) Les présentes CGV ainsi que toutes les autres descriptions et textes concernant la marchandise ou le contenu du contrat doivent être interprétés uniquement sur la base du droit allemand en vigueur et selon la compréhension du droit et de la langue allemands. Dans la mesure où des versions traduites sont également mises à disposition sur ce site Internet, elles servent uniquement à l'information ; elles ne font pas partie intégrante de l'acte juridique. En cas de divergence entre la version allemande et les autres versions linguistiques, seule la version allemande fait foi.
(5) Dans la mesure où le contrat ou les présentes CGV contiennent des lacunes réglementaires, sont considérées comme convenues pour combler ces lacunes les dispositions juridiquement valables que les parties contractantes auraient convenues conformément aux objectifs économiques du contrat et au but des présentes conditions générales de livraison si elles avaient eu connaissance de la lacune réglementaire.
2024 Fixture Tech Solutions GmbH
lockcartcrossmenuchevron-down